mercredi 15 mai 2013

Vivre au Nerdistan

Vivre avec un nerd chimiste devenu physicien ascendant informaticien quand on sort de sciences humaines est une aventure garantissant sa bonne part de moments cocasses. Ainsi les patates ne peuvent plus être sautées en rondelles mais uniquement en dés : l'impératif déterminant ici n'étant pas le goût ou la texture, mais l'efficience thermodynamique en matière de cuisson. Sisi. Depuis 5 ans, mes rêves érotiques sont sur une base d'orgies de pommes de terre duchesses accompagnées de purée maison aux raisins secs.

De ta vie, plus jamais tu ne feras bouillir de lait à feu vif, même en restant devant la plaque avec des réflexes de ninja : parce que pour te punir d'avoir osé mettre le thermostat au maximum, ton coloc t'as expliqué dans le détail comment les protéines dégradées par le choc thermique altèrent le goût du précieux liquide, alors que les molécules chauffées à feu doux se réchauffent gentiment en tricotant des fleurs. Désormais, il me faut 3h pour me faire un chaï. Donc je bois de la Kwak.

Vivre avec un nerd, c'est aussi en recevoir plein la gueule capillairement parlant (enfin, plein l'afro). Lorsque je commettais encore l'erreur de dormir sans foulard ni tresses ou twists protégeant tes petites pointes sans défense (oui, tu as l'air de la grand-mère de Laura Ingalls, mais ta tignasse t'en remercie), je me réveillais avec un 'fro passablement défoncé. Ce qui me valut de nombreux surnoms, de Batman à Marge Simpson (les éructations me servant de rire ont d'ailleurs confirmé ce dernier épithète), en passant par la quasi totalité des super saïans. Réorganisant mon afro en une structure elliptique, je me suis quand même fait dire que dans Minecraft, mes cheveux seraient une ressource. Rien que ça.


Source : http://care4curls.tumblr.com/

Vivre avec un nerd, c'est aussi développer un humour qui ne fait rire personne. Puis tout à coup, tu te rends compte que tu es capable d'expliquer pourquoi tous les plats à base de carottes contiennent du sucre, rapport aux molécules géantes d'amidon se délitant en simple glucose ; que tu sais que les micro-ondes récents ont un plateau car les ondes ne se focalisant qu'en certains points, elles ne peuvent agiter les molécules tortelliniennes qu'en certains points ; Pire, tu commences à te marrer sur des blagues mettant en scène des électrons spinant dans des orbitales (les cochons). Avec le fait que tu sois capable de lire du Bourdieu et de le traduire en français, tu te rends compte que tu as recouvert presque l'entier du continuum entre le chevelu des sciences molles et la nerd des sciences inhumaines.
Source : I fucking Love Science sur Facebook

Là tu touches le fond.

Tu envisages sérieusement d'appeler ton chat Schrödinger. Tu fais une différence entre statistiques et probabilités. Tu rallumes ton ordinateur en pleine nuit parce qu'une idée fait barrage au Marchand de Sable, alors qu'ayant eu ton bac il y a 13 ans, concrètement, t'en n'as rien à branler : ln(e), ça fait 0 ou 1 déjà ? A chaque fois que tu croises un Mac, tu penses à ce pauvre Alan Turing, même si le logo à la pomme est sensé ne rien avoir à faire avec le suicide du père des sciences informatiques. Tu sais que le terme « chocolat blanc » est un abus de langage, puisque cette hérésie ne contient pas de cacao. Tu culpabilises presque de lire de la fiction et non uniquement de la littérature scientifique. J'ai dis presque, faut pas déconner quand même. Puis Robin Hobb, c'est purement anthropologique.

5 commentaires:

  1. C'est pas gentil de rire de ces gens là.
    ils sont seuls au milieu d'une société qui les regette et font ce qu'il peuvent pour s'intégrer. mais c'est un peu comme la fonction exponentielle, ca ne change rien :)

    RépondreSupprimer
  2. Ah, mais cher coloc, c'est de bonne guerre. Ca t'apprendra à me traiter d'explosion de cheveux

    RépondreSupprimer
  3. Haha j'adore, je te sacrifie plusieurs vierges pour cette tranche de rire. Je partage avec chéri pour la cause :p

    RépondreSupprimer
  4. Je viens de découvrir ton blog par le biais de Chibi et je dois dire qu'à la lectue de ce premier article, je suis complètement fan ! Je m'abonne sur Hellocoton direct histoire de ne pas perdre une miette de tes nouveaux articles, à très vite :)

    RépondreSupprimer
  5. Chibi, Hortense, merci beaucoup! Vous me faites très plaisir.

    (Ca va, j'ai pas trop de pression pour les prochains articles maintenant :D)

    RépondreSupprimer