dimanche 7 juillet 2013

A la revoyure

Le mois de juillet a commencé en même temps que les festivals de l'été. C'est donc le moment idéal pour sacrifier le visionnage des films proposés par le NIFFF, les concerts gratuits du Festival de la Cité  ou encore l'ambiance festive du Montreux Jazz Festival à une juste cause au timing déplorable : je pars encadrer un troupeau de mouflets dans la joie, la bonne humeur et les Alpes vaudoises et serai de retour dans deux semaines. J'ai quand même préparé quelques billets qui paraîtront en mon absence, mais je ne pourrai valider et répondre aux commentaires qu'à mon retour, lorsque j'aurai fini de dévorer des enfants joufflus braisés – ça passe vachement bien avec une sauce tandori.

Aussi, les ami-e-s, vous fais-je un bisou sur le pli poplité gauche et vous dis, en vaudois dans le texte, tchô bonne !



2 commentaires:

  1. Ah mais on part carrément en même temps donc :-)

    Bons barbecs alors! Ne les mange pas tous, laisses-en aux autres encadrants ;)

    RépondreSupprimer
  2. Nan, ils sont végés, c'est sûr :)

    Passe de bonnes vacances!

    RépondreSupprimer