mardi 3 janvier 2017

D'or et d'argent

Qu'est-ce que le silence ? Une goutte. Plic-ploc ! Une absence de bruit. Une absence de vie. L'or. Et pourtant d'aucuns le recherchent. Des alchimistes de la pensée. Autoritaire, le brisant pour le réclamer.

Qu'est-ce que le silence pour moi ? La peur, l'angoisse. Un tsunami. Wooosh ! La fin de la vie. La paille. Je ne suis pas alchimiste, pas même des mots. Je préfère l'argent, la parole. Celle-ci devrait être diamant. Parfois dure, incassable solide. Mais n'est-ce pas le principal moyen d'expression ? Dire, dénoncer, annoncer. Jouer, aussi. Tordre les sens par plaisir, pour faire plaisir. Le rire ne se trouve pas dans le silence. La vie pour dans le rire. Joie. Gaîté.

Le silence me tue. Il m’oppresse. Un simple bruit, un pépiement, un chuchotis, me berce, m’apaise.

Bien sûr, trop de bruit est oppressant. C'est même un moyen de torture propre. Le silence qui s'ensuit est une bénédiction. Contrairement au silence de Mozart, ce silence-là n'est pas des bourreaux. Il devient un état de grâce. Mais s'il perdure des jours, des semaines, des mois, il retourne sa veste, il n'est plus Prada. Isolement. Le silence le plus terrible. Celui que je crains. Celui qui me guette, m'effraie, m'angoisse. Ce silence-là, actif, présence est la marque de l'absence de vie.


Qu'est-ce que la parole ? La parole est-elle bruit, nuisance, parasite, neige ? La parole fait du bruit, elle se répand, se téléporte. Partout, partout elle se transporte. Mais des gens en sont privés. Celleux qu'on réduit au silence.

La parole porte, la parole blesse. Pique, pare, touche. La parole protège, la parole défend. Un parapluie anti-nucléaire. La parole s'écrit, la parole se lit. Elle se glisse dans tous les interstices. Petites idées et grands mots. Paradigmes et alternatives. La parole peut s’enrouler sur elle-même. Un chaton, un serpent. La parole peut ne rien dire. Lors, elle fait sourire. Lors, elle déclenche de francs éclats de rire.

La parole peut-elle être neutre ? C'est un outil, un agent. Mais elle peut transporter la haine et l'infamie. La parole peut vous trumper.

Elle peut aussi vous protéger. La parole est d'or. Finement ciselée, une petite chaîne montée, une perle en son milieu. Elle est belle, puissante. La parole peut être amour. Elle peut le transporter. Elle peut aussi vous en délester. C'est alors que revient le silence, dans les cœurs. La parole peut tuer les tabous. Libérer, protéger. La parole dénonce. La parole est bonne, pour les alchimistes sachant y trouver de l'or.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire